Sous le soleil exactement

2 juillet - 25 septembre

Les montagnes alentour et la ville en contrebas se découpent à travers les larges fenêtres percées dans
l’ancienne casemate qui abrite le Centre d’art bastille. Mais le rideau se lève sur une autre vision du paysage
derrière la couverture de survie qui traverse la pièce de part en part (Nicolas Darrot).
Du Pôle Sud au Pôle Nord, les cycles et phénomènes naturels sont recomposés. Un paysage continu défile
à travers le hublot d’un brise-glace pendant 44 jours d’expédition (Simon Faithfull). L’enregistrement
de très basses fréquences est retransmis amplifié sur des micros disposés en ellipse (Dominique Blais).
Des couchers de soleil prélevés sur internet se raccordent en suivant une ligne d’horizon (Jean-Claude
Ruggirello). Une piscine d’enfant se fait cratère lumineux ou soucoupe volante (Mathilde Barrio Nuevo).
Un planisphère est couvert de graphite (Caroline Corbasson). Les distorsions spatiales et temporelles
créent de nouveaux paysages, à l’instar de ces formes hypnotiques produites par un projecteur et un
réflecteur (Bertrand Lamarche).

Copyright : JC Ruggirello, Fade, courtesy Galerie Papillon

Posted in: