Jan Kopp

La parabole _ 8 mars - 27 avril 2008

  • Vernissage : 7 mars 2008 à 18h

    Preview : 3 au 6 mars 2008

  • Dossier de presse

    dp_JanKopp

Les œuvres de Jan Kopp procèdent d’un mélange de sources, de registres et de techniques. Elles s’appréhendent comme des constructions, des cristallisations passagères d’une idée, indiquant qu’elles pourront se transformer encore.
Parabole. Récit allégorique sous lequel se cache un enseignement, soit la personnification d’une idée abstraite. L’on pourrait dire que l’exposition qu’a conçue Jan Kopp pour le centre d’art bastille découle de ce principe. Des dessins à lire en négatif, où les objets représentés bien réels, économiquement conséquents, prennent l’apparence de fantôme.
Leçon numéro 1 : c’est ce que le dessin ne laisse apparaître qui va le constituer. Des sculptures où le vide est aussi important que le plein.
Leçon numéro 2 : un objet ne se définit pas par ce que l’on en perçoit. De fait, les dessins et sculptures de Jan Kopp sont réalisés comme un agencement de fragments. Il y a autant d’éléments manquants que d’éléments visibles et tangibles. Ce sont des oeuvres qui sont à appréhender d’avantage à une échelle de modèle ou de maquette qu’à l’échelle d’une réalisation finie. Ce sont des projets qui ont juste pris une forme le temps de l’exposition et qui sont amenés à évoluer dans d’autres lieux, dans d’autres temps.
Jan Kopp est né en 1970 à Francfort, il vit et travail à Paris depuis 1990.

Crédit photo : Centre d’art bastille et Bernard Ciancia

Cette exposition est réalisée grâce au soutien de la Ville de Grenoble, de la Régie du Téléphé- rique, de la Drac Rhône-Alpes, de la Région Rhône-Alpes, du Conseil général de l’Isère et de fonds privés grâce aux mécénats d’entreprises et de particuliers. Nous remercions Jan Kopp et la Galerie Maisonneuve.

Posted in: