✨ On continue #29✨

  • ✨ On continue #29

    – Art en confinement –

  • Suivez-nous sur Facebook

    Suivez-nous sur Instagram 

Nous souhaitons pouvoir continuer à vous offrir un peu de culture et de diversité, c’est pourquoi tout au long de ces semaines nous allons distiller via nos réseaux sociaux, notre site web et notre newsletter un contenu créé pour vous faire connaitre notre métier, vous parler de nos prochaines expositions, susciter votre curiosité, mais aussi vous présenter les personnes qui travaillent avec nous tout au long de l’année.
Nous vous donnons donc rendez-vous quotidiennement pour cette nouvelle aventure!

Aujourd’hui nous vous proposons de revenir sur l’exposition personnelle de Pierre Ardouvin  “La chose” présentée de juillet à septembre 2008.

————————————————————————

Pierre Ardouvin est un artiste Français.
Né en 1955 à Crest (France).
Il vit et travaille à Paris (France).

————————————————————————

Pour le centre d’art bastille, Pierre Ardouvin conçoit «La chose», comme la deuxième étape d’une série d’expositions qui a débuté avec « Temps de chien » en octobre 2007 à la galerie Chez Valentin.
L’exposition doit son titre au film culte de Christian Nyby «The Thing from Another World (La Chose d’un autre monde)» ainsi qu’au nom de la main, membre loufoque de la famille Addams. Ces références, où se mêlent spectaculaire et catastrophique, domestique et absurde, se retrouvent sous des formes inattendues dans l’exposition. Plusieurs pièces inédites, auxquelles viennent se mêler certaines oeuvres de «Temps de chien », composent un nouveau paysage mental. Les éléments mis en perspective jouent avec le lieu, le contexte, les points de vue et instaurent un décalage persistant avec notre réalité environnante.
Comme souvent, Pierre Ardouvin s’empare des archétypes de notre culture pour créer des oeuvres à la fois ludiques et inquiétantes qui oscillent entre mélancolie, humour et poésie et dans lesquelles on décèle la vision désenchantée d’un monde revenu de toutes les utopies. Plus qu’une mise en abîme de notre culture, Pierre Ardouvin met et en scène dans ses installations sensibles les obsessions et les échecs de nos histoires, collectives et individuelles.

————————————————————————

Nous vous invitons à refaire un tour sur la page liée à son exposition au Cab pour prendre connaissance du dossier de presse :
https://cab-grenoble.net/wp/wp-content/uploads/2018/04/dp-pierreardouvin.pdf

Photographie : Centre d’art bastille, Pierre Ardouvin, La Chose, 2008

Posted in: