✨ On continue #19✨

  • ✨ On continue #19

    – Art en confinement –

  • Suivez-nous sur Facebook

    Suivez-nous sur Instagram 

Nous souhaitons pouvoir continuer à vous offrir un peu de culture et de diversité, c’est pourquoi tout au long de ces semaines nous allons distiller via nos réseaux sociaux, notre site web et notre newsletter un contenu créé pour vous faire connaitre notre métier, vous parler de nos prochaines expositions, susciter votre curiosité, mais aussi vous présenter les personnes qui travaillent avec nous tout au long de l’année.
Nous vous donnons donc rendez-vous quotidiennement pour cette nouvelle aventure!

Aujourd’hui nous vous proposons de revenir sur l’exposition personnelle de Laurent Pernot “Là où naissent les fantômes” présentée de juin à septembre 2012 :

————————————————————————

Laurent Pernot est un artiste Français.
Né en 1980 à Lons-le-Saunier (France).
Il vit et travaille à Paris (France)

————————————————————————

Diplômé de l’Université Paris VIII et de l’Ecole du Fresnoy, Laurent Pernot façonne une oeuvre polymorphe à travers différents média : la vidéo, l’installation, la photographie, la lumière, la sculpture.

Sa poétique a pour ressort principal la mémoire qu’il explore à travers l’expérience du flux du temps, de l’impermanence des choses, du visible et de l’invisible rendus perceptibles par une certaine utilisation des matériaux, de la lumière, de l’image ou du mouvement. A la fois familières et déjouant les apparences, ses oeuvres se manifestent souvent dans un temps suspendu.

Ses recherches empruntent souvent à l’histoire, à la philosophie, à la poésie et aux sciences. Les interactions entre l’homme et la nature, avec  la question des origines, comptent aussi parmi ses thèmes majeurs.

Empreinte d’une douceur mélancolique qui révèle la perte ou la disparition, son oeuvre induit la sensation d’un monde flottant dont la fragilité nous menace.

Nul homme n’est maître du vent, chacun tient sa voile comme il peut. Laurent Pernot

————————————————————————

En privilégiant toutes les formes d’expressions, de la conception d’installations à la production d’images, Laurent Pernot expérimente des processus temporels, poétiques et immersifs. Ses productions s’articulent de façon récurrente autour des notions de visible et d’invisible, du temps et des égarements de la mémoire, en s’inspirant de l’imaginaire des sciences et de l’histoire qui hantent l’individu comme la société. L’identité, la survivance, la précarité et les limites du vivant sont parmi ses thèmes majeurs, et se déploient souvent à contre-courant des principes de la modernité et de la culture de masse. L’exploration du potentiel fictionnel des espaces d’exposition et la relation au spectateur sont également déterminantes pour l’artiste.
“Là où naissent les fantômes” rassemblera des oeuvres récentes et inédites, qui entretiennent chacune une relation tangible ou spéculative avec l’invisible. En sollicitant à la fois nos sens et nos mémoires, primitives, individuelles et collectives, le parcours de l’exposition sera conçu comme un voyage dans le temps, alternant moments de poésie et de contemplation.

Photographie : Centre d’art bastille, Laurent Pernot, 2012, production Centre d’art bastille

Posted in: