✨ On continue #13✨

  • ✨ On continue #13

    – Art en confinement –

  • Suivez-nous sur Facebook

    Suivez-nous sur Instagram 

Nous souhaitons pouvoir continuer à vous offrir un peu de culture et de diversité, c’est pourquoi tout au long de ces semaines nous allons distiller via nos réseaux sociaux, notre site web et notre newsletter un contenu créé pour vous faire connaitre notre métier, vous parler de nos prochaines expositions, susciter votre curiosité, mais aussi vous présenter les personnes qui travaillent avec nous tout au long de l’année.
Nous vous donnons donc rendez-vous quotidiennement pour cette nouvelle aventure!

Nous continuons la redécouverte de nos précédentes expositions, produites, co-produites par le Centre d’art bastille
Avec Quentin Armand et son solo de 2015 “Every penny has a soul”

Quentin Armand est né en 1977 à Royan (France).
Il vit et travaille dans la Drôme (France).
Il est diplômé de l’Ecole d’art de Pau et de l’Ecole d’art et de design de Grenoble

Une caverne en dessins, un arc en ciel permanent, une girafe suspendue sont quelques-unes des œuvres conçues par Quentin Armand pour son exposition personnelle au centre d’art bastille. Des travaux qui peuvent sembler disparates mais qui développent une œuvre au long cours dont la logique intrinsèque se révèle peu à peu, lorsque l’on commence à la regarder dans son ensemble. En traitant du dessin, de la sculpture, des installations, Quentin Armand multiplie les idées et les supports tissant entre ces différents éléments des rapports éclatés en cercles concentriques qui développent une vision multiple et à la fois unique de son rapport au monde.

Ainsi de ses dessins au trait simple qui déroule l’utopie d’un monde hypothétique. Ils peuvent être interprétés tel quel, pour ce qu’ils présentent, mais se révèlent aussi comme une formidable archive des rêves de l’artiste. Ainsi de ses œuvres en volume qui se nourrissent de l’insaisissable pour se matérialiser dans des formes et des matériaux où l’absurde se conjugue à une réalité, une matérialité transfigurées. Chez Quentin Armand, le réel s’incarne ainsi dans des formes multiples car tout est possible.

Et ce possible ne peut s’appréhender sans comprendre le rapport faussement candide de Quentin Armand avec son environnement. Ce dernier agit comme un ethnologue de l’instant présent, cherchant dans chaque objet qu’il rencontre son essence poétique. Il transfigure le monde qui l’entoure en le ré-enchantant à travers ses œuvres. Et si parfois l’on peut penser que ce dernier porte un regard déceptif sur le monde qui l’entoure, ce n’est que pour mieux le sublimer dans ses œuvres.

–> Retrouvez ici plus d’infos sur son exposition de 2015.

Photographie : Quentin Armand, “Freedoma”, panneau de signalisation, plumes.

Posted in: