2009

  • Exhaler

    Sur une proposition de Thomas Kocek
    “Exhaler” est né de la rencontre entre deux étudiants de l’École Supérieur d’Art de Grenoble, Min Gang Deng et Antoine Perrin, dans le cadre du module du professeur Sur une proposition de Thomas Kocek
    “Exhaler” est né de la rencontre entre deux étudiants de l’École Supérieur d’Art de Grenoble, Min Gang Deng et Antoine Perrin, dans le cadre du module du professeur Michèle Crozet, « Le voyage immobile ».Michèle Crozet, « Le voyage immobile ».

  • Estefanía Peñafiel-Loaiza

    Dès ses premières œuvres, Estefanía Peñafiel-Loaiza travaille sur l’image objet en tant que témoignage, en tant que trace, mais une trace qui, fugace, s’efface. Se construit alors un travail sur la mémoire, le visible, l’indicible, qui fait appel à la “persistance mémorielle” de ce qui nous a été donné à voir.

  • Ce qu’il s’est passé…

    Le passé vit dans le présent par les souvenirs et le travail de mémoire, les faits réels deviennent alors des histoires et nous exposent une perception subjective de la réalité.

  • Animated

    L’animation a commencé à exister bien avant le cinéma. En 1860, le folioscope, qui donne l’illusion de mouvement lorsqu’on le feuillette, est l’une des premières méthodes d’animation.

  • Faux-semblants

    La présence d’une ruche, l’Apiscope d’Olivier Darné, sur le site de la Bastille à l’occasion des Rencontres I organisées par l’Hexagone de Meylan a été le prétexte à lancer une enquête sur les imaginaires liés aux abeilles en collaboration avec le Centre de Recherche sur l’imaginaire, Université Stendhal, Grenoble 3.

  • La différence

    Après 5 années d’exploration de la culture américaine, le centre d’art bastille s’associe à l’association Dolce Cinéma pour sonder à l’occasion des 4e Rencontres du cinéma italien la culture italienne à travers le cinéma, la musique et les arts plastiques.