Logo - CAB - Centre d'Art Bastille - Grenoble
acceuil du site
Présentation du Centre d'Art Bastille
Expositions en cours
Expositions passées
Multiples et badges d'artistes
Services des publics
Mécénat et partenariat
Téléchargements
Liens et réseaux sociaux
Contact
Présentation du cab - centre d’art bastille !
 
 
L’équipe du cab Le bureau de l’association Le conseil d’administration
 
   
Spécificités
Le cab est implanté dans un lieu patrimonial fort : la Bastille de Grenoble est un site touristique majeur en Rhône-Alpes, Cette fortification est accessible par l’un des premiers téléphériques urbains au monde, et est visitée par plus de 600 000 personnes chaque année.
Le cab occupe 4 salles voutées en pierres de taille, au cœur de cette fortification remarquablement conservée et ses baies vitrées panoramiques s’ouvrent sur un panorama époustouflant.
 
Depuis son ouverture, le centre d'art bastille nécessite un budget de fonctionnement de l'ordre de 90000 euros. Or nos recettes et nos subventions ne nous fournissent que 75 % de nos besoins réels. Nous devons donc trouver chaque année près de 15000 euros pour assumer nos missions de centre d'art auprès de donateurs privés.
Etant reconnu d'intérêt général, le cab peut recevoir des dons défiscalisables de la part de particuliers et d'entreprises. Tout donateur particulier peut bénéficier d'une réduction d'impôt égale à 66% de son don dans la limite de 20% de son revenu imposable. Un particulier qui décide de verser 200 euros au cab bénéficiera d'une réduction d'impôt de 66%, soit 132 euros. Le coût réel de son don sera de 68 euros.
Vous pouvez ainsi faire un don au cab de 10, 15, 20, 50, 100 euros ou plus et bénéficier d'une réduction d'impôt. Ce don vous permet aussi de "cibler" vos impôts au bénéfice d'une activité choisie. En contrepartie, vous recevrez un reçu fiscal à joindre à votre déclaration d'impôt.
Vous pouvez aussi adhérer au centre d'art bastille et ainsi apporter votre soutien d'une manière différente : l'adhésion ne coûte que 10€ et vous donne accès aux expositions en avant première.
 
Faire un don à l'association
 
   
Vous pouvez aussi adhérer au centre d'art bastille et ainsi apporter votre soutien d'une manière différente ça ne coûte que 10 €.
 
Adhésion à l'association par carte
 
Adhésion à l'association par chèque
(Pdf à imprimer et à retourner avec votre réglement à l'adresse :
centre d'art bastille - Gare du Téléphérique - Quai Stéphane Jay - 38000 Grenoble)
 
   
Missions
Faire découvrir l’Art contemporain au large public de ce site touristique.
Eveiller la curiosité et susciter de l’intérêt pour la création actuelle.
Accompagner les visiteurs à la rencontre des œuvres.
Choisir et adapter une programmation régulière.
Favoriser la création grâce à des productions in situ
et des commandes aux artistes.
 
Nos valeurs sont l’accessibilité culturelle et la valorisation des œuvres par un accompagnement individuel pertinent et spécifique.
Le cab offre ainsi une nouvelle approche de l’art contemporain destinée au plus grand nombre : chaleureuse et sensible.
 
   
Programmation
La programmation annuelle est constituée d’expositions monographiques ou collectives, et des événements ponctuels. Nous choisissons des œuvres qui se prêtent à une thématique d’exposition collective, ou encore des artistes sont retenus pour leur à propos et leur pertinence par rapport au lieu, à nos missions.
Les artistes sont choisis dans les scènes française et internationale.
De plus, nous favorisons la promotion de la scène artistique grenobloise émergente, en confiant une période d’exposition aux étudiants de l’Ecole supérieure d’Art de Grenoble.
Fort de notre premier évènement récurrent, le Mois Américain à Grenoble, nous avons créé des liens solides avec diverses structures pluridisciplinaires de l’agglomération et nous travaillons en réseau depuis toujours, en prônant une mutualisation des moyens humains et matériels.
 
   
Types de publics
Plus de 300 000 visiteurs de tous pays empruntent le téléphérique chaque année, attirés tout d’abord par la forteresse et ses panoramas, faisant de la Bastille l’un des premiers sites touristiques de la région Rhônes-Alpes. La présence insolite d’œuvres d’art contemporain dans nos casemates, attire un public de plus en plus nombreux.
Cette rencontre originale entre le Patrimoine et l’Art contemporain offre aux différents type de publics une expérience insolite et inoubliable.
En 4 ans, 29 expos et 65000 visiteurs
Un travail spécifique auprès des écoles, des centres de loisirs, des jeunes publics en général est mis en place.
Une démarche particulière est engagée à destination des personnes agées, des centres de réinsertion, des publics en difficultés, en coordination avec les activités de la Régie du Téléphérique.
L’offre peut aussi être couplée à une visite patrimoniale du site de la Bastille.
 
   
Financement
Nos financeurs publiques sont : la Ville de Grenoble, le Conseil général de l’Isère, la Région Rhône-Alpes et la DRAC Rhône-Alpes.
Notre politique de financement est également tournée vers le mécénat d’entreprises et de particuliers et devrait à terme constituer au minimum le tiers de nos ressources, les financements publics nous garantissant le fonctionnement.
Quant aux visiteurs, ils étaient encouragés à faire une participation aux frais d’un euro symbolique par adulte. Cependant, nous les sollicitons à présent systématiquement afin de dégager des fonds propres en adéquation avec la fréquentation.
 
   
Le travail de médiation
Le public de la Bastille est un public particulier, majoritairement constitué de touristes venus visiter un monument patrimonial de la région. Le fort et son téléphérique attire de plus en plus le tourisme de proximité : la proportion de grenoblois et d’habitants de l’agglomération y est croissante, attirés là par la nouvelle dynamique du lieu qui les pousse à reconquérir leur Bastille.
La rencontre forte de l’Art contemporain et du patrimoine, dans ce lieu atypique, lors d’une balade familiale par exemple est déroutante pour beaucoup de nos visiteurs.
Notre rôle d’accompagnateur est capital, tant dans le choix des œuvres présentées que par le travail de médiation.
La forme de médiation appliquée au centre d'art bastille est singulière, et se distingue de celles mises en place aujourd’hui dans les institutions culturelles :
- Le travail débute très en amont, lors de la période de montage à laquelle, le ou les artistes, participent généralement et où sont mis à contribution les compétences techniques de l’équipe de médiation. Grâce à la possibilité de voir se développer l’exposition, jour après jour, et celle de pouvoir discuter des œuvres avec leur(s) créateur(s), les médiateurs ont accès à une interprétation et à une vision des œuvres au plus près du processus de création.
- Nous avons également, au sein du Centre d’Art, une politique de recrutement basée sur la diversité. La trentaine de médiateurs engagés depuis l’ouverture du lieu, viennent tous d’horizons différents et n’ont pas tous un rapport immédiat à l’Art. Il s’agit de pouvoir, de cette manière, élargir et nuancer les interprétations fournies sur les œuvres lors des visites.

Bien que la base des informations données lors de celles-ci soit cadrée, afin de ne déformer aucun des propos du ou des artistes, nous laissons la possibilité à notre équipe de personnaliser les visites et d’interpréter les œuvres, s’adaptant ainsi à la curiosité de nos visiteurs de passage.

Au cours des visites, l’équipe de médiation met en place un réel système d’échanges où le public laisse libre court à ses interprétations, le but n’étant pas d’imposer une vision unique des œuvres mais de leur proposer des éléments de compréhension.
C’est ainsi qu’une relation de fidélité s’instaure,
et que des gens prennent plaisir à revenir et à voir évoluer le centre d'art bastille,
au fil des diverses expositions proposées depuis l’ouverture du lieu.
 
   
L’Association
Lieu d’Images et d’Art - LIA
Statut
association de type loi 1901, reconnue d’intérêt général, (n°W381003929)
L’association Lieu d’Images et d’art a été créée en 2004 et gère le centre d’art bastille - cab, ainsi que des projets ponctuels tels que le Mois Américain, les impromptus...
Son objet est la diffusion et la valorisation de l’Art contemporain
Non assujettie à la TVA et elle peut recevoir des dons défiscalisables de particuliers et d’entreprises.
Ancrage dans le projet global de la Régie du Téléphérique
En début d’année 2004 a été lancé un projet global de valorisation de la petite montagne fortifiée qui domine Grenoble. Ce projet va bien au-delà de la simple requalification globale de l’offre touristique et de son accessibilité.
Conformément aux principes exprimés par ses concepteurs, le projet de valorisation de la Bastille concilie trois aspects fondamentaux du développement et de la qualité de vie :
- l’équité sociale par le développement d’activités intéressant l’ensemble des visiteurs et l’accessibilité (physique, culturelle et sociale) du site à tous.
- la performance économique par un aménagement réaliste où la majorité des exploitations ne dépendent pas uniquement des subventions publiques.
- la durabilité environnementale avec l’utilisation de matériaux pérennes, d’énergies propres et renouvelables.
Le projet du cab s’intègre dans le projet global de la Bastille :
- dans les salles du cab toute l’année, une présentation d’œuvres majeures d’artistes reconnus, une découverte insolite de l’art contemporain.
- sur le site Bastille : périodiquement, l’aide à la mise en place de « RDV insolites à la Bastille » : accueil de la scène locale pluridisciplinaire (théâtre, danse, lecture, performance...).
- intervention d’artistes sur l’ensemble du site de la Bastille pour des commandes temporaires ou définitives (éclairage, sculptures, panorama, œuvres éphémères...).
 
   
Les collaborations
Avec les scènes pluridisciplinaires de l’agglomération :
Le Musée de Grenoble, L’Hexagone-scène nationale de Meylan,
L’Ecole supérieure d’Art de Grenoble, L’espace Vallès, Le OUI,
Le CNAC, Interface, Fluid Image, Le Musée Hebert...
Pour les universités :
Radio Campus Grenoble, Grenoble Universités, Un tramway nommé culture, Université Pierre Mendes France ...
Pour les scientifiques :
L’Acrœ, Le CCSTI, Le LAOG...
Pour la musique :
La Bobine, Le festival Rocktambule, EVE, Le Cabaret frappé, MC2 le Bar, le CIEL...
Des connexions solides avec les partenaires prêteurs privés et publics du réseau de l’art contemporain :
Nous avons déjà travaillé avec la galerie Martina Aboucaya, Antoine de Galbert, Bill Viola Studio et EAI, Jean Brolly, les Filles du Calvaire, le Frac Nord-pas de Calais, le Frac Pays de la Loire, le Frac de Bourgogne, le Frac Lorraine, la Maison Rouge, la galerie Frank Elbaz, la galerie Almine Rech, la galerie Yvon Lambert, le Frac Champagne Ardenne, la Kadist Art Fundation, Le Grand Chalon, Jousse Entreprise, le Consortium, la galerie Andrea Caratsch à Zurich, le Confort Moderne, la galerie GP+N Vallois, la galerie Michel Rein, la galerie Chez Valentin, la galleria Tucci Russo, la galerie Antichambre de Chambéry, l’IAC, la galerie In situ Fabienne Leclerc, la galerie Mariann Goodmann, la galerie Maisonneuve...
La Biennale de Lyon dans le cadre du programme Résonance pour les éditions 2007 et 2009...
 
   
Le cab est membre de l’association française pour le développement des Centres d’Art – d.c.a depuis 2007 :
Cette reconnaissance de nos pairs par notre admission dans l’association d.c.a est importante. Au plan national, le maillage ainsi généré permet une efficacité accrue pour la diffusion des œuvres et des artistes.
Typiquement, notre participation au projet Plein Soleil dont le but est de présenter un large panorama de l’art contemporain à travers une multitude d’expositions et de propositions artistiques, dans près de 50 centres d’art, présents dans 18 régions et 37 départements, nous confère une visibilité remarquable.
 
   
Les Prémices
l’histoire du “Mois Américain à Grenoble”
Le mois américain à Grenoble a été initié en 2004 pour une durée de 5 années. Ce projet est né avec la complicité de Olivier Mosset et a d’abord été hébergé par l’association Scène Ouverte.
Le succès politique, culturel et la mise en réseau particulièrement réussie des deux premières éditions ont donné une crédibilité à notre aventure. De la Région à la Ville, en passant par le Conseil général, tous ont adhéré avec confiance à la constitution d’un centre d’art, porté par l’équipe du Mois Américain.
L’association LIA coordonnait le Mois Américain :
elle prenait en charge la programmation des lieux, la communication, la recherche de financements.
Le principe était de fédérer différents acteurs culturels de l’agglomération grenobloise autour d’une thématique commune afin d’offrir aux visiteurs
un parcours à travers les arts, et ainsi découvrir une certaine scène américaine.
Art contemporain, arts plastiques, photographies, danse, littérature, cinéma, musique, lectures, poésie, performances étaient les ingrédients de base.
 
2004 : Aux Frontières du degré 0
7 lieux dans la ville - Cinéma Le Club, l’Ecole d’Art, le 102, la Librairie Le square, le Musée de Grenoble, la Nouvelle Galerie, la SpacejunkGallery.
Les artistes + films, performances et conférences. : Felicia Ballos, Al Foul, Amy Granat, Andrew Heitzler, Jutta Koether, Alix Lambert, Olivier Mosset, Steven Parrino, Jack Stevenson, John Tremblay, Flora Wiegmann.
2005 : Arizona, Zone Aride
dans le cadre de l’anniversaire du jumelage de Grenoble avec Phoenix
9 lieux dans la ville - EVE, la Bobine, Cinéma le Club, Librairie Decitre, Musée de Grenoble, Hôtel de ville, Radio Campus, Télé-Grenoble, Celsius Programmation diversifiée, avec comme temps fort : l’exposition de James Turrel au Musée de Grenoble, l’accueil de la tournée We Got Cactus, 8 groupes de rock de Tucson, et pour la première fois en France, de la perfomance de Ad Nauseam.
2006 : Drive In - À Travers le Mouvement
12 lieux dans l’agglomération - Le LIA, EVE, Librairie Decitre, Cinéma Le Club, Mon Ciné, Musée de Grenoble, la Bobine, Diffusion 138, l’Espace Vallès, La Maison de la Poésie, Radio Campus Grenoble, BMI.
Les artistes : Bill Viola, Al Foul, Animal Hospital et Neptune, Joël Peter Witkin, Robert Breer, Matthew Barney, Jack Hirschman...., conférences de Sophie Isabelle Dufour, Brice Mathieussent, Fabrice Nesta...
2007 : Minimal - Maximal...
16 lieux dans l’agglomération - Musée de grenoble, L’Artothèque, EVE, Le Ciel, Mon Ciné, La Maison de l’International, MC2:Le bar, CAB La Bobine, Cabaret Frappé, Cité Danse, L’école du BAOUM, Magasin - CNAC, Espace Vallès, Bibliothèque municipale internationale, Le Cinéma Le Club
Les artistes : Red Antenna, the Art Guys, Johnston Foster, Fred Sandback, Seth Price, William Klein, 2Galants, Ali HArter, Get the People, Frédéric Martel, Chris Yon.
2008 : Happy together
21 lieux et partenaires : Le centre d'art bastille, Le musée de Grenoble, Diffusion 138, Le Magasin, L’École Supérieure d’Art de Grenoble, L’Espace Vallès, EVE, Radio Campus Grenoble, Le Ciel, La Bobine, Le cinéma Le Club, Mon Ciné, La Maison de l’International, Grenoble Universités, La cinémathèque de Grenoble, MC2 : Le bar, Chica Chic, Interface Electronics, Sztukart, Le Square / La librairie de l’Université, Le Mélies.
Les artistes : Lincoln Tobier, Radar Bros, Angil, Michelle the group, Mariee Sioux, Giant Sand, François Nouguiès, Dan Graham, Bernadette Corporation…
Voir le cinquième Mois Américain à Grenoble sur ce site
 
   
centre d'art bastille - Site sommital de la Bastille - Fort de la Bastille - Grenoble - Tél : 04 76 54 40 67 -